N E G :

L’ART DE RESISTER

N°1 Dossier Chlordécone

Le projet de recherche-création NEG Magazine est une modeste contribution à la transmission d’un savoir décolonisé, par le recueil de diverses formes de marronnage des intellectuels et des artistes noirs antillais. Le premier numéro aborde le sujet du Chlodécone aux Antilles françaises.

Ce que nous faisons


Rassembler des travailleurs, des intellectuels et des artistes antillais autour d’un même sujet de société.

Porter un regard décolonisé sur le Monde qui nous entoure..

Célébrer la culture afro-caribéenne, et favoriser la transmission de cette culture.

A propos de l’illéttrisme

Tous contre l’illettrisme


1

Personne sur 5 a des difficultés à communiquer en Guadeloupe

13%

des personnes de 16 à 65 ans sont en situation d’illettrisme, en Martinique

31 %

de la population en Guadeloupe, est concernée par l’illettrisme

Pourquoi ?

« Nous ne sommes rien sur terre, si nous ne sommes pas d’abord l’esclave d’une cause, celle des peuples et celle de la justice et de la liberté. » Frantz Fanon

NEG Magazine éclot d’une rencontre brute avec la recherche postcoloniale, dans le cadre d’un cours de Théories postcoloniales, dirigé par Stéphane Martelly à l’Université de Sherbrooke. Ce magazine naît d’une volonté de rechercher la Vérité, qu’elle soit infecte ou déroutante et de partager ces recherches en lien avec l’Histoire de la Caraïbe, l’héritage colonial et la société antillaise.


 Transmettre 

L’éducation et la transmission doivent être la base de notre société.

Axel Virayie

Créer 

Créer pour mobiliser. Mobiliser les esprits, les âmes, les cœurs.

Stéphanie Melyon-Reinette

Ecrire 

L’histoire des Antilles-Guyane offre de nombreuses perspectives d’écriture qu’il faut exploiter

Ludvik Jean-Denis


Qu’est-ce que vous aimeriez lire ?

Nos derniers articles


  • Le Vodou haïtien, l’autre visage de la résistance
    Le Vodou, originaire des croyances animistes, a subi une longue marginalisation et persécution par la pensée occidentale et le catholicisme prédominant. Bien des fantasmes, des amalgames et des confusions l’associent à la sorcellerie et l’occultisme.
  • La communauté indo-guadeloupéenne : l’analyse de Michelle Martineau
    Il s’agit dans ce nouvel article de revenir sur cette période charnière de l’histoire de la Guadeloupe. Marquée par des revendications politiques et économiques, la question identitaire est et reste toujours au centre des débats.
  • Exhibition des corps colonisés : légitime ou non ?
    La domination et l’appropriation des corps colonisés s’est longtemps exercée dans le cadre de la conquête et la domination des territoires des peuples subalternes par les empires coloniaux.